Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Devils

  • : DEVILS
  • DEVILS
  • : Blog Non-Officiel des Supporters Olympiens De Savoie :Vidéos - Buts- Résumés - Interviews - Forum - Streaming - Matches En Live - Fil Info 24/24, etc...
  • Contact

Tower Control

 

Top classements des meilleurs blogs weblogs

METEO CHAMBERY/AIX LES BAINS :

The WeatherPixie 

LOCALISATION DES INTERNAUTES :

 

compteur


compteur



 

 bat6.gif

Amusez-vous bien...

 


Search News

CLASSEMENT LIGUE 1

DEVILS-OM.gif  

 CLASSEMENT LIGUE 1:

Classement de Ligue 1 offert par LiveScore.free.fr  

 

 

 

TOTAL VISITEURS BLOG



VOUS ETES LE : 

 

  un compteur pour votre site

VISITEURS DEPUIS LE :

15 SEPTEMBRE 

2005    

18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 11:00

En vacances dans le sud de la France, c'est avec indignation que j'ai appris le départ du Président de l'OM Pape diuof poussé à la porte par l'actionnaire Robert Louis Dreyfus, à cause de conflits interne entre Diuof et Vincent Labrune !
C'est en lisant le quotidien "La Provence" (
http://www.laprovence.com )ou sont expliqués les raisons du départ de Pape Diouf, et surement de José Anigo par la même occasion, et c'est pas le communiqué officiel de RLD qui m'a convaincu.
Pape Diouf était président de l'OM depuis 5 ans, et avec Anigo ils on remis le club de l'Olympique de Marseille dans le haut de tableau, on a même failli avoir le titre cette saison.

Tous les supporters de l'OM sont révoltés et bien sur sont tous solidaire derrière Pape Diouf et José Anigo.
Etant en vacances, je reviendrai plus longuement sur cette imbroglio à la tête de l'Olympique de Marseille, mais je vous laisse savourer l'article du quotidien "La Provence" datant du jeudi 18 juin ainsi que d'autres liens sur cette affaire !

Pape Diouf n'est plus le président de l'OM. La réunion tenue hier à Zurich entre Robert Louis-Dreyfus, Xavier Boucobza et Pape Diouf, dans les bureaux de l'actionnaire majoritaire du club, a confirmé la tendance de ces derniers jours, où tout a été entrepris pour pousser Diouf vers la sortie. Les différences de points de vue, les divergences concernant les hommes, mais aussi les stratégies politiques et sportives étaient trop grandes pour poursuivre une collaboration entreprise voilà cinq ans.

Il est faux de croire que Pape Diouf paie son absence du conseil de surveillance du 10 juin. Cela est un leurre derrière lequel trop de protagonistes se cachent pour en expliquer les vraies raisons. Elles sont de plusieurs ordres. Elles sont liées par exemple au développement économique du club, à de nouvelles stratégies de communication avec, entre autres, la légalisation prochaine des paris en ligne, avec des sociétés dans lesquelles des proches de RLD sont actionnaires.

Ce n'est pas tout. Sur un plan plus humain, Pape Diouf tombe pour avoir soutenu bec et ongles son plus proche collaborateur, Julien Fournier, secrétaire général du club et homme à tout faire dans la rédaction des contrats, mais aussi sur le plan juridique. En arrivant à la présidence du club, Diouf ne le connaissait pas. Il s'est progressivement attaché à lui en raison de sa disponibilité, de son savoir-faire en matière administrative, mais aussi pour son implication jour et nuit dans la vie du club.

Ce véritable bras droit, muet comme une tombe, n'était pas apprécié en haut lieu, du moins au sein de la frange parisienne du conseil de surveillance. Sa nomination au poste de directeur général avait été écartée au profit d'Antoine Veyrat, frère de Jacques, principal conseiller de Robert Louis-Dreyfus, pressenti pour être son successeur au sein de ses sociétés (dont il détient 20% des actions) et surtout de l'OM. Paris voulait un oeil permanent à La Commanderie.

Hier, il semblerait que RLD et Xavier Boucobza, son conseiller juridique, aient proposé à Pape Diouf de se débarrasser de Julien Fournier, à tout le moins de lui ôter les signatures du club dont il était titulaire et, qu'à ces conditions, il serait maintenu à la présidence. Diouf y a vu comme une défiance, une mise sous tutelle et a refusé de se plier à ces directives, ressemblant à du chantage. Les proches conseillers de RLD, Xavier Boucobza, Jacques Veyrat et Vincent Labrune ne supportaient plus de ne pas être informés des décisions, même mineures, prises à Marseille.

De manière radicale, ils ont pesé lourdement dans la décision d'hier. Ils privilégient une gestion plus centralisée avec une cellule nerveuse basée à Paris et quelques faire-valoir à Marseille. D'autres reproches ont été formulés à Pape Diouf : sa proximité avec les supporters, sa "marseillitude" en somme, ses difficultés à supporter la hiérarchie, son interventionnisme fréquent. D'une certaine manière, Paris reproche à Diouf de se mettre en avant. Nous pensons simplement que Diouf a toujours parlé en son nom. Il a systématiquement refusé de se cacher derrière un quelconque qualificatif pour s'exprimer, comme cela est monnaie courante dans l'entourage de RLD, pour ne pas dire au sein même du conseil de surveillance, qui sait si bien utiliser les médias parisiens.

Bref, Diouf assumait, tout le monde peut-il en dire autant ? Les trois qualifications consécutives en Ligue des champions, l'oxygène indispensable à la survie du club, n'ont pas pesé bien lourd, tout comme les situations orageuses que le président a gérées de front pendant que d'autres se cachaient. Rentré hier en avion privé de Zurich, Pape Diouf s'est rendu directement à La Commanderie. Il s'est enfermé dans son bureau avec Julien Fournier, José Anigo et Nathalie Paoli, jusqu'à 23h15. Sur le site du club, RLD s'est fendu d'un communiqué, trop consensuel pour sonner vrai.

Les hautes sphères de l'OM ont enclenché une révolution. À elles d'en assumer les conséquences. Elles auraient, dit-on, déjà une solution de rechange et l'intérim d'Antoine Veyrat serait très furtif. On ne connaît pas non plus la façon dont certains joueurs réagiront. À Didier Deschamps, nouveau patron du secteur sportif, comme l'a souligné RLD dans son communiqué, de trouver les mots pour mobiliser tout un chacun. À moins que RLD et sa garde rapprochée préparent de grosses surprises. C'est peut-être la raison pour laquelle RLD a dit à Pape Diouf au moment de se quitter : "Pour l'avenir de l'OM, il faut que vous quittiez le club".

Par Thierry Muratelle ( tmuratelle@laprovence-presse.fr )

Et pour en savoir plus voici les liens d'articles du quotidien "La Provence" :

Source : http://www.laprovence.com

Pour conclure voici le communiqué officiel de Robert Louis Dreyfus sur le départ du président Pape Diouf fait sur le site officiel de l'Olympique de Marseille (www.om.net ) :


"Après cinq années de Présidence, Pape Diouf va quitter ses fonctions. Je tiens à le féliciter pour le travail accompli au sein du club. Il a été un grand Président qui a œuvré pour le bien de l’Olympique de Marseille. Sportivement, il a su hisser le club au plus haut niveau français en terminant deuxième du championnat, tout en luttant pour le titre jusqu’à la dernière journée. Il a, de plus, doté le club d’une gestion saine. Malheureusement, les divergences apparues nous empêchent de poursuivre l’aventure. De nouveaux défis sont désormais à relever. Didier Deschamps, le nouvel entraîneur, les incarnera sur un plan sportif. Un nouveau Président sera nommé dans les prochains jours."

Partager cet article

Repost 0
Published by DEVILSOM - dans OM NEWS 2009-2010
commenter cet article

commentaires

SkaMan 23/06/2009 00:18

An faim une beau ne dés six ion. Râ le Q dés Q rez et du pas peut